Comment scarifier sa pelouse ? – 5 conseils pour réussir

  • Publié le : 14/09/2023
  • Catégories :  
  • Jardin

Votre pelouse a mal vieilli et commence à jaunir ? La mousse et d’autres débris végétaux ont envahi sa surface ? Vous devez la scarifier, afin de lui rendre sa vitalité et son éclat originel. Cependant, il s’agit d’une opération délicate, qui doit être réalisée au bon moment et avec les méthodes appropriées, afin d’être efficace. Découvrez nos 5 conseils pour réussir au mieux la scarification de votre pelouse !

Qu’est-ce que la scarification et pourquoi la réaliser ?

De nombreux facteurs causent le vieillissement et la dégradation progressive de votre pelouse : le passage du temps, les intempéries, les piétinements, les tontes ou les mulchings, etc. Au fil du temps, la mousse se développe et s’entremêle avec les déchets végétaux et les racines superficielles de l’herbe, ce qui forme le feutre ou le feutrage. Il s’agit d’un tapis compact et imperméable, qui empêche les échanges d’air, d’eau et d’éléments nutritifs, ce qui est source de nombreux inconvénients pour votre pelouse :

Les racines de votre herbe ne reçoivent pas d’eau, ce qui nuit à leur santé et les empêche de se développer ;

Votre pelouse est asphyxiée par la mauvaise circulation de l’air ;

Le feutre empêche le drainage de l’eau, ce qui provoque une humidité ambiante qui favorise le développement des maladies et des nuisibles ;

Votre pelouse jaunit ;

Etc.

Scarifier votre pelouse est le meilleur moyen de lutter contre son vieillissement et de l’aérer. En pratiquant des incisions dans le sol, vous lacérez le feutre et la mousse pour les désagréger et neutraliser leurs effets délétères. De nouveau alimentée en eau, en air et en éléments nutritifs, votre pelouse peut se régénérer, se densifier et retrouver tout son éclat.

Personne en vêtements de jardin, scarifiant une vieille pelouse

Choisissez soigneusement le moment pour scarifier votre pelouse

La scarification est une pratique conseillée pour les pelouses âgées de 3 à 4 ans, au moins. Les pelouses plus jeunes n’ont pas besoin de subir cette opération. L’idéal est de réaliser 2 scarifications par an :

Au début du printemps (mars-avril), après la fin des gelées mais avant de tondre pour la première fois ;

À l’automne (en septembre, idéalement), avant les premières gelées, afin de préparer votre pelouse à affronter l’hiver.

Nous vous conseillons également de scarifier votre pelouse avant de procéder à un semis de regarnissage. 

Gros plan sur les roues d’un scarificateur bleu depuis l’arrière, au niveau du sol

Ne réalisez pas la scarification de votre pelouse en été ou en hiver. La température extérieure doit atteindre environ 12°C en journée. Choisissez soigneusement le jour de la scarification : votre pelouse doit être légèrement humide, pas trop mouillée ni trop sèche. L’idéal est de procéder 2 ou 3 jours après les dernières précipitations. Si besoin, vous pouvez arroser votre pelouse la veille ou 48h auparavant. 

Tondez la pelouse avant de la scarifier 

Préparez votre pelouse à la scarification, afin de réaliser celle-ci dans les meilleures conditions ! Vous devez la tondre afin d’éviter de trop abîmer l’herbe. Réglez la hauteur de coupe à 2 cm. Veillez à évacuer tous les déchets de tonte avant de scarifier votre pelouse.

Scarifiez votre pelouse avec soin

La scarification de votre pelouse est une entreprise délicate. Elle doit être réalisée avec l’outil convenable et en respectant soigneusement les règles, afin de garantir l’efficacité de l’opération.

Choisissez le bon outil pour votre scarification

Le scarificateur, comme son nom l’indique, est l’outil de référence pour débarrasser votre pelouse de son feutrage. Il s’agit d’un appareil, manuel ou motorisé, équipé de dents en acier conçues pour griffer et lacérer le sol. Vous pouvez procéder sans, avec l’aide d’un râteau, mais l’opération sera moins efficace et plus difficile.

Il existe plusieurs types de scarificateurs :

Le scarificateur manuel : il ressemble à une petite tondeuse à main que vous devez pousser. Nous vous conseillons d’utiliser cet outil si votre terrain est de petite taille (inférieur à 100 m2) ;

Le scarificateur électrique : c’est le meilleur outil pour aérer une pelouse dont la surface est inférieure à 500 m2. Pour l’utiliser, Il faut le brancher sur un secteur avec un fil électrique. Vous pouvez adapter sa puissance en fonction de vos besoins ;

Le scarificateur thermique : c’est le scarificateur le plus puissant et avec le plus d’autonomie. Il fonctionne à l’essence. Son usage est réservé aux pelouses de plus de 500 m2.

Choisissez l’appareil qui convient le mieux à vos besoins !